Du 9 Novembre au 15 décembre 2019
Vernissage le samedi 16 Novembre à partir de 18h.

Dès l’enfance, l’une des personnes les plus chères de ma vie a éveillé mon regard à la peinture par sa passion pour Van Gogh, Pizarro, l’école de Corot, l’impressionnisme évoqués toujours avec une extrême sensibilité. Et ces paysages m’ont sans doute bien plus imprégnée que je ne pensais. Je les ai portés en moi, je crois, durant des années puis enrichis d’autres artistes, univers et approches de l’art.
Certains aléas de l’existence bien plus tard m’ont attirée vers la toile en toute inconscience. Et de cette expérience improvisée sont nés une passion, une nécessité puis un travail constant : peindre sans relâche pour, à mon tour, éprouver le besoin de donner vie à mes paysages imaginaires, visions de ce pays « où l’on n’ arrive jamais » (écho du titre d’un roman de jeunesse si évocateur).
Ciel, mer, eau : tout se confond souvent au gré du regard qui se porte sur eux. Roches, falaises, édifices : là aussi à chacun son regard.
Les arbres depuis peu y trouvent leur place. La puissance de l’appel du vert m’obsède, de surcroît en ces temps de ciels et nature plombés par notre inconscience.